Ecobranding mprez conseil graphisme

Comment appliquer l'éco-branding au graphisme ?

Logos, couleurs, typographies, illustrations… tous les éléments graphiques qui composent l’identité visuelle d’une marque consomment de l’encre, du papier et de l’énergie et alourdissent considérablement l’empreinte environnementale des entreprises et agences créatives.

L’éco-branding est une démarche qui consiste à intégrer l’environnement dans la conception de l’identité visuelle d’une marque visant à réduire considérablement les coûts écologiques et économiques de leur communication visuelle. Les réflexions à mener sont nombreuses, que ce soit dans le print ou le digital.

L’impact du graphisme sur l’environnement

Crédit : Daniel Moqvist
Crédit : Daniel Moqvist

Une menace écologique et sanitaire

Chaque année, 375 millions de cartouches finissent dans les décharges de la planète. Rien qu’en France, ce sont 60 000 tonnes de cartouches vides par an qui représentent une menace écologique et sanitaire. À noter que les cartouches d’encre font partie de la catégorie “déchets industriels spéciaux” car elles contiennent des composantes à forts risques pour l’environnement. Le plastique utilisé pour une cartouche d’encre standard peut quant à lui,  nécessiter jusqu’à 1000 ans pour se décomposer.

Pollution digitale

Selon l’ADEME, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, le numérique est responsable de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet serre, dont 25 % reviennent aux data centers : les dispositifs de traitement et de stockage des données. Ces équipements fonctionnent au charbon qui représente une substance très polluante et dangereuse pour la santé humaine.

Le concept d'éco-branding

Initié par Sylvain Boyer, l’éco branding est une démarche permettant notamment aux marques de réduire considérablement les coûts écologiques et économiques de leur communication visuelle, et ainsi aux agences publicitaires de créer de façon plus responsable. L’éco-branding se définit autour de 3 axes : 

Performance visuelle : un logo, une identité visuelle ou une charte graphique doit être efficace, reconnaissable et identifiable par le plus grand nombre.

- Performance écologique : les éléments graphiques d’une marque sont pensés et conçus de façon à limiter la quantité d’encre, réduisant ainsi le nombre de pages imprimées.

- Performance économique : un logo éco-conçu peut consommer jusqu’à 40 % d’encre en moins, réduisant ainsi les coûts sur toute la chaîne de conception, d’impression et de diffusion.

L'éco-branding s’applique à tous les aspects de l’image de marque, imprimée et numérique.  La mise en place de cette démarche consiste à trouver des solutions pour concilier impact visuel et impact écologique dans des champs très larges du design de marque (logo, typologie, UX/UI…). Voyons ensemble quelques pistes de réflexion.

Un design épuré et minimaliste, une première solution

Le premier pas dans l’éco-branding en graphisme est le minimalisme. Un design épuré et minimaliste, n’intégrant que les éléments essentiels sur une page, consomme moins d’encre à l’impression et permet de réduire les émissions de carbone sur Internet. Un design minimaliste optimise également l’expérience utilisateur grâce à un chargement de page plus rapide.
Présentation par M PREZ pour Havas Liaigre.
Présentation par M PREZ pour Havas Liaigre.

Le style de cette présentation est nommé "éditorial", un style qui se caractérise par une épuration de la mise en page et beaucoup d'espaces blancs. De ce fait, ce style minimaliste avec peu de contenu par page rend l'impression moins coûteuse, et la présentation plus légère.

Utiliser des typologies écologiques

Toutes les typographies ne consomment pas la même quantité d’encre à l’impression selon leur taille, police et espacement. Le crénage (kerning en anglais) représente l’ajustement de l’espacement entre les lettres. Par conséquent, un crénage plus élevé occupera plus d’espace sur une page et augmentera possiblement le nombre de pages d’impressions.

Source : graphiste.com
Source : graphiste.com

Une expérience réalisée par deux étudiants qui ont colorié différentes typographies avec des stylos billes (un stylo par typographie), a permis de mesurer visuellement la quantité d’encre utilisée.

eco-branding-typographie
Source : graphiste.com
Source : graphiste.com

Résultat : certaines typologies se sont révélées être plus “écologiques” que d’autres. Par exemple, les typologies Garamond et Courier consomment moins d’encre que les typologies Impact et Cooper Black.

En 2014, le grossiste anglais Ryman Stationery s'est associé avec Monotype Type, société spécialisée en typographie et l'agence créative Grey pour créer une typographie écologique. Il s’agit de la première police de caractères "eco friendly" dédiée au développement durable. Cette typographie appelée Ryman Eco a pour particularité d'utiliser beaucoup moins d'encre que toutes les autres polices grâce à un assemblage de pleins et de vides. Selon ses concepteurs, l’utilisation de cette typographie permet d’économiser 33 % d’encre lors de l’impression d’un document.

Source: sustainablebrands.com
Source: sustainablebrands.com

Concevoir un logo écologique

Le choix des modèles de logo ou de mise en page, générant moins d’encre et donc moins de pollution, fait intégralement partie de l’éco-branding. L’un des concepts phare de Sylvain Boyer consiste à réinventer le logo des grandes marques dans le but de leur faire consommer moins d’encre à l’impression sans changer l'essence de la marque.

De célèbres marques comme Nike, Louis Vuitton ou encore Starbucks ont modifié les logos de leur packaging contre des variantes allégées utilisant jusqu’à 40 % moins d’encre, influençant ainsi toute la chaîne de conception, d’impression et de diffusion. La démarche est loin d’être anodine, surtout pour les grandes marques qui impriment leurs logos sur des milliers de supports de communication chaque jour.

Transformation ou création de logo dans le but qu'il soit plus écologique et économique sans changer l'essence de la marque.
Source: eco-brandingdesign.com

Eviter les aplats de couleurs

En évitant les aplats de couleur et en jouant avec la densité et les contrastes, il est possible de diminuer considérablement l’encre utilisée. Il est intéressant de noter que lorsque l’on diminue l’intensité du noir de 100 % à 85 %, on diminue de moitié la consommation d’encre sans altérer la lecture. L’impact visuel reste tout aussi fort, pour une économie non négligeable sur de grands volumes d’impressions.

Source: eco-brandingdesign.com
Source: eco-brandingdesign.com
Présentation par M PREZ pour APL
Présentation par M PREZ pour APL

Cette présentation utilise un template très léger, épuré, sans aplats, avec peu d’images afin de coûter peu en encre mais est dans le même temps très contrastant pour une bonne lisibilité.

Imprimer sans encre lorsque c’est possible (gaufrage ou embossage)

Le gaufrage (également appelé embossage) est une finition qui peut s’appliquer sur de nombreux supports : papier, carton, tissu… en somme tout matériau à mémoire de forme. Le gaufrage est utilisé pour la lecture en braille, mais également pour des supports marketing : cartes de visite, goodies, flyers, etc. Le procédé est simple, il consiste à donner du relief aux supports par pression.

Source : graphiste.com
Source : graphiste.com

Promouvoir l’écologie par le design graphique

Le graphisme a également un rôle à jouer dans la sensibilisation aux problématiques environnementales. Il peut notamment être utilisé dans le cadre d’une communication responsable, en valorisant des produits, services et actions à impact positif.

Présentation par M PREZ pour Caristeo
Présentation par M PREZ pour Caristeo

Repenser le design de vos UI

Une interface utilisateur (UI) qui réduit l’occupation d’espace sur le serveur et limite la consommation d'énergie est à privilégier. Avec l’essor des écrans OLED, le noir s’avère beaucoup moins energivore que les couleurs blanche. En effet, le noir sur les écrans OLED consomme moins d’energie car les LED qui composent chaque pixel sont etteints, contrairement à un affichage en blanc ou les LED doivent s’allumer.

Utilisation d'un thème sombre  (dark mode)
Utilisation d'un thème sombre (dark mode)

Privilégier un thème foncé (dark mode) au sein des interfaces utilisateur de logiciels et/ ou applications permet ainsi de limiter la luminance et ainsi de réduire la consommation d’énergie.

Toujours dans une optique d’économie d’énergie, faire de la réduction de la taille des fichiers et de l’amélioration de la performance web une priorité dans les projets digitaux permet de réduire l’impact écologique des applications et sites web, le challenge étant d’optimiser ses éléments graphiques web et numériques, de manière à ne pas surcharger les serveurs.

Privilégier l’utilisation de fichiers SVG

Parmi les différents formats des fichiers image, il est préférable de privilégier le format SVG (Scalable Vector Graphic). Les fichiers SVG entrent dans la catégorie des graphiques vectoriels; en plus d’occuper moins d’espace que les formats PNG et JPEG , ils permettent d’en modifier la taille sans diminuer la qualité de l’image.

Les principaux formats d'image
Les principaux formats d'image

Réduire le poids des fichiers

Il est souvent possible de réduire le poids des fichiers de façon considérable sans que cela ne nuise à la qualité de l’image. Il existe plusieurs techniques pour réduire le poids des médias et ainsi diminuer la consommation d’espace et d'énergie de stockage sur le disque dur des serveurs.  Dans le tutoriel ci-dessous, nous vous montrons comment compresser vos médias (images et vidéos) dans PowerPoint pour optimiser vos présentations.

Tutoriel de compression des médias dans PowerPoint par Bessy de M PREZ

Optimiser l'impact de son site web

Un site web a un impact non négligeable car il est hébergé sur des serveurs qui consomment de l’électricité et de l’énergie.  En moyenne, un site web génère 4,61 grammes de CO2 à chaque page consultée, des outils comme websitecarbon.com permettent de découvrir la quantité de CO2 produite par visite sur son site web. Voici quelques pistes pour rendre son site web moins énergivore et plus respectueux de l’environnement :  

- Privilégier un hébergeur local ou un hébergeur vert qui utilisera des énergies renouvelables pour faire fonctionner les data centers.

- Favoriser un design sobre et épuré pour une meilleure ergonomie. 

- Alléger un maximum son site web en optimisant le code ainsi que la taille et le poids des images.

- Limiter l’utilisation d’images et de vidéos et préférer l’utilisation des icônes aux images.

- Opter pour un site web responsive, c’est-à-dire avec un affichage qui s’adapte aux différents écrans (ordinateur, tablette, smartphone).

- Utiliser uniquement des fonctionnalités utiles, les plugins alourdissent le code des pages web et allongent leur temps de chargement.

Repenser en amont les ingrédients visuels d’une marque pour limiter son impact écologique et économique tout en préservant ou en amplifiant son impact visuel est l’objectif de l’éco-branding.

Que ce soit par le biais de visuels allégés ou d’interfaces utilisateurs plus sombres, l’éco-branding, c’est avant tout de la création : il s’agit de créer en prenant en compte son impact écologique.

Cette démarche qui représente une véritable opportunité pour les entreprises doit être intégrée dès le début de la réflexion de branding et donnera sans doute naissance à une nouvelle génération de créateurs !

Notre agence est à votre disposition pour tout conseil sur le contenu et la mise en forme de vos présentations.

À bientôt pour de nouveaux conseils pour vos Prez',

L'agence PowerPoint à la hauteur de vos enjeux

Nous aidons les entreprises à faire la différence grâce à des présentations de qualité. Sur Powerpoint, Keynote et Google Slides.

Disponibilité 24/7, confidentiel, allers-retours Illimités.

©M PREZ 2020 - Mentions Légales